famille de kermabon Index du Forum
famille de kermabon
demeure de la famille De Kermabon
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Une arrivée tardive
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet famille de kermabon Index du Forum >>> En extérieur >>> Devant la porte (accueil)
Auteur Message
Melyna.
visiteurs


Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2011
Messages: 6

MessagePosté le: Mar 11 Jan - 01:39 (2011)    Sujet du message: Une arrivée tardive Répondre en citant

Voilà déjà quelques jours que Messire Ravaillac l'avait invité à venir en sa demeure partagé quelques mets et discuter paisiblement. La brunette s'en voulait de se présenter fort tard aux portes du logis, mais rien n'avait marché droit depuis quelques temps !

D'abord une mauvaise fièvre qui l'avait cloué au lit grelotante durant des jours, et puis son four qui ne voulait plus chauffer suffisamment pour permettre la cuisson du dessert promis à son hôte et enfin ces garnements qui suite à sa demande de renseignements l'avaient envoyé dans la direction opposé !

Décidément quand rien ne va... ben rien ne va !

Les infusions de prêle que lui faisait avaler par litre la vieille bretonne qui tentait tant bien que mal de veiller sur la jeune femme si elles réduisirent la fièvre, n'auraient être d'aucun effet sur le four. Aussi la jeune femme en désespoir de cause, après avoir abaissé au rouleau la pate amoureusement travaillé du bout des doigts et garnie d'un généreux fourré à base de pommes, d'œufs, de miel, d'amande et d'une pointe de lait, avait elle du s'en aller quérir de l'aide chez sa voisine.

Bien que se connaissant bien peu, Mel étant de nature réservée, voire même sauvageonne ces derniers temps, la mère de famille de la maison voisine se chargea de mettre la friandise à cuire. Temps de cuisson que Mel mis à profit, pour tenter de se faire jolie à défaut d'être réellement belle.

Il faut avouer que la brune tremblait comme une feuille, son hôte tout en étant d'un abord des plus cordiaux n'en était pas moins homme du monde, et l'on disait sa promise d'une grande beauté. Les cheveux sombres furent vivement brossé et une ruban d'azur vint s'entremêler à la lourde tresse.
Sa plus jolie robe fut mise à contribution, et elle envoya vers les cieux un remerciement à Ifrit qui avait tenu à l'offrir à sa belle. Un soupir souleva sa poitrine comme toujours quand elle songeait à son ange blond parti vers le soleil. Devant le miroir d'étain, la belle se pinça les joues pour leur donner un peu de couleurs avant de se mordiller les lèvres pour obtenir le même résultat.

Chausse et cape bien chaude vinrent compléter sa tenue, avant qu'elle ne rejoigne la tarte que sa voisine avait mise à refroidir sur le bord de la fenêtre. Remerciements de vigueur, volée de baisers aux enfant qui peuplaient la maison avant que la brune ne se mettent en quête de son chemin.

Ne plus jamais écouté les jouvenceaux, voilà la leçon qu'elle nota par la suite en se retrouvant comme une idiote devant un paysan qui se moquait gentillement d'elle.


T'es point prête d'être rendu ma fille ! Allez grimpe donc, j'me ramene à la ferme, tu sauteras en route, j'passe devant Kermabon d'toute façon.

Sa tourte sagement posée sur ses genoux et tenue à l'écart des yeux gourmands de son drôle de chauffeur, Mel avait finit par voir se lever devant elle les hauts murs du domaine. La charrette pris tout de même la peine de ralentir et le paysan de lui adresser un geste de la main comme pour lui souhaiter bonne chance avant qu'elle ne se retrouve seule devant la porte.

Respirer un grand coup, cesser de trembloter, le baron n'était point un ogre voyons ! Au pire le cerbère dont on lui avait annoncé la présence à la porte l'enverrait il paitre  car l'heure de l'invitation était passé, au mieux... ben au mieux elle passerait une douce soirée, dans une bien belle demeure, aux cotés de gens charmants !

Allez hop un peur de courage Mel ! La cloche destinait aux visiteurs fut actionnée, les lèvres féminines s'entrainant silencieusement à réciter sa requête en attendant que les portes s'ouvrent devant elle.

_________________


Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Mar 11 Jan - 01:39 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ravaillac
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 57
Localisation: La Trémouille

MessagePosté le: Jeu 13 Jan - 12:38 (2011)    Sujet du message: Une arrivée tardive Répondre en citant

Le maître du logis rentrait à La Trémouille après avoir passé quelques jours à Poitiers pour la préparation des prochaines élections. Il rentrait seul, et sans réelle motivation, sachant bien la tristesse actuelle de sa maison, désertée par tous ses habitants. Même les serviteurs avaient pris des congés. Gonzague lui était parti rendre visite à une connaissance. Ravaillac rentrait avec les clefs de la maison, lui qui n'avait jamais eu à se soucier d'ouvrir ou fermer les portes. Mais quelle ne fut pas sa surprise en arrivant lorsqu'il apperçut devant la porte une visiteuse. Plus il s'approchait et puis il la reconnaissait. La pauvre semblait frigorifiée. Il pressa le pas.

Dame... Ma chère amie vous êtes venue ! Comme j'en suis heureux. Je rentrais la mort dans l'âme et voici à présent que je suis tout enchanté. J'espère ne pas avoir poussé votre patience jusque dans ses extrémités. Voici les clefs. Entrons vite.

Il précéda la dame et l'invita à rentrer dans la pièce principale. Il se dirigea vers le tas de bois près de la cheminée et commença en toute hâte à préparer de quoi réchauffer la pièce.

Installez vous, prenez vos aises. Soyez surtout la bienvenue dans cette grande maison.


Revenir en haut
Melyna.
visiteurs


Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2011
Messages: 6

MessagePosté le: Jeu 13 Jan - 15:53 (2011)    Sujet du message: Une arrivée tardive Répondre en citant

Elle avait beau danser d'un pied sur l'autre pour chasser le froid qui semblait ne plus vouloir quitter ses jambes, Mel commençait de plus en plus à avoir l'impression que la demeure était vide. Et bien voilà, elle avait trop tarder et le maître des lieux laissé d'attendre avait finit par mettre les voiles.
Mel leva la tête, vers la façade qui lui semblait soudain bien hostile. Et dire qu'il allait lui falloir refaire le chemin inverse aussi peu chaudement vêtue. Ces habits de ville n'avait rien du côté chaud et confortable des vêtements dont elle aurait pu se vêtir pour une ballade.

Peut être restait il dans les communs une accorte cuisinière qui lui offrirait une tasse de lait chaud, ou encore un cordial avant qu'elle ne doive regagner son logis. Ragaillardie par cette pensée, la brunette mis sa main libre en porte voix.


Youhou !!!!!!!!!!!! Y'a quelqu'un ?


Sa voix porta si bien qu'elle ne réalisa pas une seconde qu'une tierce personne s'était porté à ses côtés jusqu'à ce que sa voix ne s'élève.

Dame... Ma chère amie vous êtes venue ! Comme j'en suis heureux. Je rentrais la mort dans l'âme et voici à présent que je suis tout enchanté. J'espère ne pas avoir poussé votre patience jusque dans ses extrémités. Voici les clefs. Entrons vite.


Un vif sursaut de surprise anima la jeune femme qui porta sa main à son coeur pour en calmer les battements affolés, tout en offrant à son hôte un sourire à la fois conquis et étonné.

Messire Ravaillac, j'espère que vous pardonnez mon retard et c'est avec plaisir je vous l'avoue de je me réchaufferai en votre demeure puisque vous m'en offrez l'entrée. Je craignais que lassé, vous ayez fini par me fermer votre porte.

Une moue chagrine à cette idée, vint se poser sur les lèvres finement ourlées de la brunette, qui suite à l'invitation si gracieusement présenté, emboité le pas du maitre des lieux jusqu'à la pièce principale. L'architecture toute simple qu'elle fut, porté la marque discrète d'une certaine opulance qui donnait à l'endroit un sensation de sécurité. Alors que le sieur s'affairait à allumer un feu dans l'âtre, Mel sa tourte entre les mains, se tenait immobile au centre de la salle, intimidée, laissant son regard glisser sur les murs, les meubles, craignant de commettre peu habituée qu'elle était à fréquenter le monde, et encore moins des personnes de l'envergure de celui qui si courtoisement se disait ravi de sa présence.

Installez vous, prenez vos aises. Soyez surtout la bienvenue dans cette grande maison.


Elle n'aurait su dire si cela était du à l'accueil qui lui été réservé, au charme de son hôte ou encore à la chaleur qui doucement venait ranimé son corp gelé, mais une chose était certaine, Mel sentait une legère rougeur envahir ses pommettes. Tentant de balayer son trouble il mis un pieds devant l'autre comme marchant sur un fil pour aller poser le dessert sur une table.

Merci pour votre chaleureux accueil Messire. Je vous ai porter la tourte promise... Alors que d'un geste de la main elle désignait la gourmandise dans son torchon, elle s'avança vers un fauteuil et y pris place après avoir ôtait sa cape qui reposait sagement à présent sur ses genoux, avant que sa curiosité naturelle ne repris le dessus.

J'ai comme l'impression que je vous surprends au retour d'un voyage... Je ne voudrais surtout pas déranger ou m'imposer....
_________________


Revenir en haut
Ravaillac
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 18 Sep 2010
Messages: 57
Localisation: La Trémouille

MessagePosté le: Sam 15 Jan - 17:03 (2011)    Sujet du message: Une arrivée tardive Répondre en citant

(------->>>)

Revenir en haut
Scarlett
Famille


Hors ligne

Inscrit le: 25 Sep 2010
Messages: 26
Localisation: Là

MessagePosté le: Mar 18 Jan - 21:27 (2011)    Sujet du message: Une arrivée tardive Répondre en citant

Paffff Boum !!! ziiip (nan pas zip tout compte fait)

Du bruit, des chocs, des cris

Thhhhhééééérrrèèèèèèssssseeeeee !!!!!! Mais ma pauvre fille amenez vous !!!! on est arrivés !!! allez ! bougez vous !!!!

Encore du bruit ... Des trucs et des machins partout

JJJJJoossseepphhhh !!! accélérez ! la gourdasse n'a toujours pas compris qu'on était arrivés !!!!
 

Arffff cette maison est glaciale, on se croirait dans un caveau !

ça y est, la fiancée de Ravaillac était là ... La Scarlett bousculait son monde, elle en avvait ras le bol des gémissements de Thérèse. Comme à chaque fois, même le stoïque Joseph lui tapait sérieusement sur les nerfs .... il était temps !

Elel entra dans la maison de son futur époux, fit monter ses bagages. Elle demanda à Thérèse de lui préparer un bain chaud .... un bain chaud demandait de la force, du travail, de faire chauffer l'eau, de la transporter mais qu'à celà ne tienne. C'était Scarlett. Elle n'était pas trop mal née, tant pi pour ceux qui avaient eu moins de chance !

Une fois tous les ordres donnés, elle partie rejoindre son futur mari.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:44 (2018)    Sujet du message: Une arrivée tardive

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet famille de kermabon Index du Forum >>> En extérieur >>> Devant la porte (accueil) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo